My bloody valentine

J’peux pas, j’ai mes règles ! Combien de fois j’ai pensé ou dit ça ? Ça a été à la fois excuse et étendard. Ça fait 25 ans que le sang coule entre mes jambes. Déjà ???!!! Wouah je réalise que je suis plus proche de la ménopause que de la puberté. Et pourtant, même après un quart de siècle, c’est pas évident. Il m’a fallu du temps pour accepter ce sang. J’étais contente à peu près 12 minutes quand ça a commencé et après, je me sentais sale et empêchée. Indisposée, c’est ça qu’on disait ! Comme si c’était une pathologie… Je suis scotchée (comme une serviette hygiénique) que ce soit si tabou. Même entre femmes, on en parle peu.

En 2021, j’ai encore un peu honte de mettre ça sur le tapis (faut dire que c’est pas facile à nettoyer). Je me la suis jouée warrior pendant des années, j’ai fait des treks, dansé la gigue, poireauté dans le froid sans prêter attention à mes menstruations. Au fait, pourquoi on utilise ce mot alors que c’est réservé aux women ? J’ai demandé à Riki Pédiat qui m’a dit que ça vient de mens qui signifie mois en latin ou de mene (lune en grec). Aaaaah c’est pour ça que j’ai entendu des copines dire “j’ai mes lunes”. Je trouve ça mignon. Ragnagna c’est un peu barbare, ça me fait penser au comic de Marvel ! Dans la mythologie nordique, Ragnarök désignait une fin du monde genre un hiver de 3 ans sans soleil. Ça fait pas rêver. Ou peut-être que ça vient de “roh la la…”. En tout cas, ça semble pas réjouissang.

Moi j’ai toujours dit “les règles”. C’est clair, net et précis. Encore que… Les règles de quoi au fait ? Est-ce que c’était un subterfuge pour les ados néandertaliennes ? Elles jouaient tranquillement aux osselets et, l’air de rien, elles demandaient “tu connais les règles ?”. Ainsi, elles mettaient les autres dans la confidence et elles fomentaient un plan pour éviter d’être claquemurée dans la grotte des malpropres. Ça rigolait moins chez nos ancêtres, ils étaient loin de se demander s’ils pourraient fêter la St Valentin sans tâcher les draps de satin.

Il paraît que les chauve-souris aussi ont leurs règles, je me demande si elles utilisent des protège-slips avec ailettes. Moi j’ai opté pour la cup parce que j’ai toujours rêvé de gagner un championnat. Et au moins, l’expression “la coupe est pleine” prend tout son sens. Je remercie qui de droit pour cette belle invention qui m’a permis, notamment, de mesurer mon débit (pour choisir entre la fibre optique et l’ADSL, c’est mieux) ! J’avoue, je me prend pour Dieu quand je tends mon Sang Graal. Faut dire que c’est un breuvage précieux concocté par Maître Endo. Il a eu le loisir de peaufiner sa recette, près de 300 fois il a répété pour accueillir un embryon qui passerait par là. Franchement, ce serait dommage de gâcher son travail alors je le verse dans mon jardin et le romarin s’en porte bien.

Sur ces bonnes paroles, je vous laisse, j’ai une mayo à faire tourner (eh oui pépé, j’y arrive même quand je les ai !).

 

Merci de m’avoir lue ! A bientôt sur RadiOdré…

 

Et pour la version audio, c’est par ici :

 

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les autres articles

S'abonner à la Newsletter

Je ne spam pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Même catégorie
Catégories
Articles récents

Suivez moi sur les réseaux